Parent

Ce qu’il ne faut pas dire à une nouvelle maman

J’ai compris.  Je suis une nouvelle maman.  Toi, étranger à l’épicerie, tu es une mère à l’ancienne.  Tu sais que dalle. 

Pour une raison ou une autre, ça te donne le droit de me donner des conseils.

Je suis sûr que vous voulez bien faire.

Mais tu peux la fermer, putain.

“Dormir quand le bébé dort”

Tout d’abord…… DUH.

Deuxièmement…. YEAH RIGHT.

Tu te souviens de ce que c’était d’avoir un nouveau bébé ?  Vous souvenez-vous des tétées 24 heures sur 24 et du fait qu’à part les premières semaines, votre vie ne s’arrête pas vraiment quand le bébé est à la maison ?

Il y a des animaux à nourrir (ou, pire encore… d’autres enfants !), des factures à payer (seulement si vous aimez les douches chaudes et l’électricité), les travaux ménagers à faire (je suis tout à fait pour reporter… mais je ne veux pas que mon nouveau-né mange des mouches pour le déjeuner dans notre assiette ou évier), des amis, la famille ou le mari avec qui sortir (et peut-être parler de choses autres que POOP !) et surtout, des aliments à consommer et à prendre en pension !

Si vous voulez vraiment faire n’importe laquelle de ces choses… vous ne dormirez jamais quand le bébé dormira.

Tu sais que tu devrais.

Mais tu ne le feras pas.

C’est cruel de l’entendre encore et encore.

“Ne vouliez-vous pas d’un accouchement naturel ? ”

Tout d’abord… QUOI.

Deuxièmement, cela m’a été dit par une maquilleuse au travail il y a quelques semaines.  Elle ne voulait rien dire de mal, elle ne portait pas de jugement, elle était juste curieuse.  Mais il m’a donné un coup de poing dans le ventre.

Quelle que soit votre histoire ou votre expérience de naissance……. C’est le vôtre.  Tu peux en parler si tu veux.  Personne ne devrait supposer quoi que ce soit.

et sur cette note….

“Vous ne vouliez pas allaiter ? … Tu ne sais pas que c’est mieux ? ”

OH.

MON.

DIEU.

Tout le monde laisse les autres tranquilles.

Votre bébé est vivant ?

Super.

Si vous continuez comme ça, continuez comme ça.  Des seins.  Pas de seins.  Je m’en fous.

A VOUS.

“A-t-il un emploi du temps ? ”

Il a un horaire de repas, de sommeil, dodo, pleure, mange, se blotti contre lui, dort, répète.  La fin.

 “Eh bien, pour MON bébé…. ”

NE LE FAITES PAS.

(A moins que tu ne me dises que tout craint. Alors je te serrerai dans mes bras.)

“Tu penses que c’est mauvais ?  Attendez qu’il rampe/marche/qu’il ait des dents/qu’il court/apprenne le mot non/qu’il soit un préadolescent/qu’il soit un ado/etc.”

Oui.

Toutes les étapes sont difficiles à leur manière.

Ils seront plus ou moins difficiles en fonction de l’enfant, du stade et de la façon dont vous vous y prenez avec l’enfant et le stade.

Mais.

On peut attendre que ça arrive pour en avoir peur, s’il te plaît ?

La dernière chose que j’ai besoin d’entendre quand je n’ai pas dormi depuis 4 mois.

“Attendez, attendez.  C’est de pire en pire.”

Va te faire foutre.  Tu crains.

“Profitez de chaque seconde ! ”

Ok.

Je veux dire.

Oui.

Bien sûr.

Je profite de beaucoup de secondes.  TANT DE SECONDES.

Mais aussi, il y en a qui craignent.

Pouvons-nous convenir qu’il y en a qui craignent ?

TOUTES LES SECONDES NE SONT PAS DE PARFAITES PETITES SECONDES MIRACLES !!!!!

Et c’est pas grave.


Supposons que si vous parlez à une nouvelle maman…

Elle ne dort pas assez.

Son histoire de naissance est son affaire, si elle veut vous en parler, elle le fera.

Pareil pour les seins.  Ses seins.  Son histoire.

Les horaires sont DURS.  Elle fait de son mieux.  Et elle a constamment l’impression d’échouer.

Elle ne veut pas savoir si votre enfant était un dormeur incroyable.  Ou des arcs-en-ciel crottés.  Ou alors, il s’assoyait et s’emparait d’un marathon et était devenu un génie à l’âge de 4 mois.  Elle est très hormonale.  Lui dire tout ça est un bon moyen de perdre un oeil.

Elle ne veut pas non plus penser à quel point les prochaines étapes seront difficiles. Laissez-la d’abord survivre à l’étape actuelle.

Elle savoure les moments, elle sait qu’ils “passent trop vite”, mais elle est aussi complètement épuisée et dépassée.  Il faut donc que ce soit bien que chaque moment ne soit pas génial.  Les secondes qui sont parfaites sont d’une perfection éclatante.  C’est bien plus qu’il n’en faut.

DES CHOSES À DIRE À UNE NOUVELLE MAMAN

Je t’ai apporté à manger.

Mec. Je sais, je sais. JE SAIS.

Je t’ai apporté du vin.

Mon Dieu, c’est le plus beau bébé que j’aie jamais vu. Oui, je veux voir 400 photos de plus. (LIE.)

Donne-moi le bébé, je me suis déjà lavé les mains et je n’ai pas été à moins de 1000 pieds d’une personne malade en 5 ans.

Je suis ici pour nettoyer votre maison.

Je suis ici pour te voler pendant une heure. Donne le bébé à ton mari. On se fait masser.

Je t’aime. Vous faites un travail formidable.

Quelqu’un peut me nourrir, s’il vous plaît ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *